Gilets Haute Visibilité

Gilets, blousons, parkas et vêtements Haute Visibilité, H.V. jaune fluorescent  ou orange fluorescent.

Il y a peu, une campagne de sécurité routière attirait l'attention des automobilistes sur le danger qui existe lorsque, par obscurité ou par temps de brouillard et de pluie, on n'est pas parfaitement visible pour les autres.

Cette règle basique est toute aussi vraie dans les milieux professionnels.

Lorsqu'on travaille sur des chaussées ou dans des chantiers qui connaissent un fort trafic, il faut prévoir être parfaitement repérable du premier coup d'œil.

Entreprise de travaux routier, service de ramassage d'ordures, pompiers, SAMU, policiers sont les publics concernés par les vêtement de signalisation.

Travaillant presque exclusivement en extérieur et dans des conditions ou le danger est toujours présent, ces dernier doivent en effet pouvoir être vus de loin pour que toute possibilité d'accidents soit écartée au maximum.

Pour leur venir en aide, des matériaux réfléchissants ou rétro-réfléchissants sont absolument incontournable et parmi eux, le tissu Scotchlite 3M et son système optique à micro-biles de verre tiennent le haut du pavé.

Selon les textes français «toute personne intervenant à pied sur le domaine routier à l'occasion d'un chantier ou d'un danger temporaire doit revêtir un vêtement de signalisation à haute visibilité de classe 2 ou 3».

La norme EN 20471 : vêtement de signalisation haute visibilité.

Spécifie les caractéristiques doivent avoir les vêtement ayant pour but de signaler visuellement la présence de l'utilisateur, afin de le détecter et de bien le voir dans des conditions dangereuse, dans toutes les conditions de luminosité de jour comme de nuit dans la lumière des phares.

Les vêtements de signalisation sont regroupés en 3 classes suivant le niveau de protection qu'il procurent.

A chaque classe correspond une surface croissante de matières réfléchissantes sont classées suivant deux niveaux de rétroflexe; la classe 2 assure la meilleure signalisation visuelle.

Pour être parfaitement visible de jour comme de nuit, la société 3 M propose le Scotch lite qui tient dans un tout nouveau concept de tissu micro billes.

Alors que jusqu'à présent, les tissus de signalisation étaient conçus sur la base de systèmes optiques à micro prisme, le tissu micro billes est lui toujours visible et ce quelle que soit la position du tissu par rapport à la source lumineuse. Résultat alors qu'un automobiliste ne peut, la nuit, voir un piéton qu'à partir de trente mètres, le Scotch lite permet d'augmenter cette distance et rend visible ce même piéton à partir de 135 mètres.

Pour expliquer ses performances, il faut se pencher sur la nature même du tissu micro-billes. Sur un support tissu résistant et comprenant un réflecteur métallique, c'est plus de 60 millions de micro billes chacune de 40 microns qui sont enchâssées dans une résine transparente.

Grâce à un système d'articulation sur le réflecteur métallique, les billes composent un système optique dont la propriété principale est de renvoyer la lumière directement vers sa source.

De plus lorsqu'on saura que ces tissus réfléchissants sont particulièrement solides et qu'il résistent à l'abrasion, aux différences thermique et au lavage, peuvent passer entre 25 et^plus de 75 fois en machine sans aucun problème, on comprendra que ce matériau mérite réellement sa réputation de tissu du troisième millénaire.